Le SPASAD - Service polyvalent d'aide et de soins à domicile

Solidarité Familiale s'est engagée dans l’expérimentation d’un service polyvalent d’aide et de soins à domicile (Spasad) avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) et le Conseil Départemental de la Haute-Garonne. Au terme de cette expérimentation (de juillet 2017 à juin 2019), un agrément sera ou non délivré à l’association.
 

Le SPASAD c’est quoi ?

  • Un accompagnement global des personnes fragiles et vulnérables de plus de 60 ans par un décloisonnement des métiers, le partage et la mutualisation des connaissances et une meilleure coordination entre l'aide et le soin à domicile. Il s'agit d'une approche globale du parcours de vie et de soins de la personne et la création d’un "guichet" unique.
  • Une équipe composée d’une infirmière coordinatrice (IDEC), d'une responsable de secteur, d'une assistante technique, d'aides-soignant(e)s et d'auxiliaires de vie sociale.

La spécificité du SPASAD réside dans :

  • La coordination des équipes d’aide et des équipes de soins dont les habitudes de travail et les référentiels diffèrent.
  • La capacité des personnes accompagnées et des partenaires à envisager la dynamique d'intervention dans un parcours global alliant l’aide et le soin.

Services et secteurs d’interventions :

Pour les personnes relevant au minimum de deux prestations : l’aide (APA en lien avec le Conseil Départemental en tiers payant) et le soin à domicile(prescription médicale 100% prise en charge par la sécurité sociale), nous proposons :

  • Des accompagnements aux actes ordinaires et essentiels, une stimulation par le soin et des actions de prévention,
  • Un soutien aux proches aidants : information, conseil, orientation, repérage des risques d'épuisement, accompagnement psychologique.
Nous intervenons sur les quartiers de Lardenne, Casselardit, Purpan, St Martin du Touch et Les Pradettes.
 

Notre projet, nos objectifs :

  • Optimisation des services rendus aux familles et aux aidants,
  • Simplification de la prise en charge dans la globalité des besoins,
  • Coordination de l'accompagnement par un référent unique,
  • Présence d’une infirmière coordinatrice en lien avec la responsable de secteur, chargée du suivi et interlocutrice privilégiée de la personne, de son entourage et des autres intervenants,
  • Repérage des fragilités, mise en place d’actions de prévention,
  • Obtention de l'agrément au terme de l'expérimentation (juin 2019).

Une Coordination au cœur du dispositif :

  • Un support de type cahier de liaison au domicile : le classeur de coordination et d’accompagnement personnalisé (CCAP).
  • Des réunions de coordination mensuelles entre aides-soignant(e)s et auxiliaires de vie sociale avec une coordination Infirmière et responsable de secteur.
  • L’analyse des enquêtes de satisfaction et des réclamations.